2014年10月29日星期三

圣歌的气息

自2008年成立以来,突尼斯芦荟合唱团(l’ensemble Vocal Aloes)所到之处,带去的都是圣歌的气息,这次在蒙特利尔阿拉伯世界文化节也不例外,Alia Sellami、Atef Ayari、 Olfa Soussi、, Salwa Ben Salah 和 Walid Hkiri 这3女2男组合而成的不是简单的合唱团,他们是地球上各族群不同上帝的共同使者(对了,这族群不涵盖中国人,因为中国人不属于地球,他们没有宗教,没有神明,也没有圣歌,有的只是世俗的厮杀和哀嚎)。

今晚,在蒙特利尔艺术剧场第五音乐厅里,芦荟合唱团一口气清唱了印度、日本、西藏、穆斯林、德国、乌兹别克、非洲、美国、法国、希腊、土耳其、印度尼西亚等20多个国家20多首圣歌,五名歌手在黯淡剧场里的五角站立,观众无论坐在哪里,都无法把他们尽收在眼底,只能在歌声响起时,循声望去,于微弱灯光中发现一位散发着圣歌气息的黑衣人。

Alia Sellami是合唱团的灵魂,她边唱边舞,还情不自禁地跪下,好像只有这种姿势才能让人和神贴得更近。这神奇的女子很通灵,结束全场演唱的方式也很神圣,在余音落下后,她双手合十,用法语说了一声“noir”(黑),场内仅存的灯光即灭,掌声四起。

附一篇法语《新闻报》专稿

«Nafass» à Montréal
Un souffle vers l’Homme
Ajouté le : 28-10-2014

Dans le cadre du Festival du monde arabe à Montréal, l’ensemble Vocal Aloes donnera une représentation du spectacle «Nafass» de Alia Sellami, programmé le 29 octobre à la «Cinquième salle», Place des Arts à Montréal. Un spectacle créé pour l’ouverture du festival de chant a cappella de Carthage, en  novembre 2008. Depuis, il ne cesse de tourner à travers le monde.

Une chose unit tous les hommes… de quelque culture qu’ils soient : Le chant.

Un chant les unit aussi tous, de quelque confession qu’ils soient, celui qu’ils consacrent à leur (leurs) Dieu(x). De culture métissée,  Alia Sellami avec son ensemble «Aloes» propose un voyage vocal à travers les chants religieux, sacrés et  liturgiques ,d’une vingtaine de pays différents et de confessions diverses, à la recherche de l’expression de ce qui relie les hommes si profondément, d’où qu’ils proviennent : le sentiment mystique.

Du fin fond de l’Indonésie, aux bords de la Méditerranée, du cœur de l’Afrique, à l’Ouzbékistan, il est étonnant de constater comment à travers les continents et les croyances, l’homme chante Dieu de manière si proche.

Traverser les styles musicaux, les cultures et les confessions est un véritable défi pour les cinq chanteurs de l’ensemble «Aloès». Sur partition, ou à l’oreille, après des recherches approfondies sur les chants interprétés, nous avons essayé de rendre le plus fidèlement les œuvres sélectionnées.

La proximité de certaines pièces, bâties sur une même échelle (inchad égyptien et chant grégorien, chant sacré marocain et gospel, etc.), construites sur des intervalles récurrents communs (chant liturgique corse, chant orthodoxe grec, etc.), comportant des scannassions quasi identiques (chant de Tanzanie, chant sacré turc, etc.), nous a permis de trouver le fil conducteur de ce concert évoluant parmi tant de cultures et imaginé comme une cérémonie religieuse.

Ce concert est une mosaïque, une immersion chamarrée dans le sentiment religieux, un voyage dans la créativité musicale des peuples, à travers ce qui les unit indiscutablement, universellement. «Nafass»… un souffle vers l’essence, vers l’Homme.

Les chanteurs, c’est durant leur formation dans le cadre de la section des «Arts lyriques et scéniques» proposée à l’Institut supérieur de musique de Tunis, au sein de laquelle elle enseigne la technique du chant et l’improvisation, que Alia Sellami rencontre les chanteurs Atef Ayari, Olfa Soussi , Salwa Ben Salah et Walid Hkiri qui l’accompagnent pour cette création.

D’abord, des étudiants très doués avec qui elle monte de nombreux concerts avant-gardistes, ils deviennent très vite de véritables collaborateurs, comme lors de leur participation à «La porte des étoiles» de Raja Ben Ammar, dans le cadre du festival de Hammamet en juillet dernier.

Hormis une carrière personnelle de solistes, compositeurs, enseignants et chercheurs, les jeunes membres de ce groupe de chanteurs se sont déjà illustrés dans des créations universitaires, telles que «Esquisse», «Former en Créant» et «Fourteen for music» et collaborent étroitement avec des artistes, tels que Alia sellami, Dorsaf Hamdani, Hichem Badrani, Sofiane et Selma Ouissi, etc.

Ils forment dès juillet 2008, avec Alia Sellami l’ensemble «Aloes» qui interprète le spectacle «Nafass».

没有评论:

发表评论